Suite à notre premier article écologie : des astuces simples qui font du bien à la planète, nous nous plongeons dans un nouveau domaine pour poursuivre notre quête des bonnes astuces écologiques. Cette semaine, nous vous proposons de découvrir le thème de la vie pratique, qui vient compléter le thème de l’écologie à la maison.

(Si vous n’avez pas encore lu le 1er article à ce sujet, nous vous recommandons de lire celui-ci plus tard).

 

Limiter sa consommation de manière générale

Un des vrais challenges de la vie au quotidien c’est de faire face aux nombreuses publicités qui apparaissent sous nos yeux. Des pubs, des offres, des promos, des soldes, bref, autant de polluants visuels qui nous incitent à la consommation et nous éloignent même du réel besoin, de la nécessité qu’on a envers tous ces objets.

Souvent, on a même l’impression sur le moment de faire une affaire extraordinaire (ex : soldes, black friday etc)  sauf qu’il faut le savoir : la plupart du temps ce n’est pas le cas. Les industries sont bien rodées et savent parfaitement comment vendre leurs invendus ou le restant de leur stock en détournant notre attention.

Ce n’est pas un scoop, on vit dans une société de consommation, de sur-consommation. Tout est fait pour qu’à chaque saison (et encore la fréquence est bien gentille) on change pour du nouveau. Ainsi, petit à petit notre intérieur se retrouve blindé d’objets de tout genre. Que ce soit dans les placards, dans le dressing, le cellier, la buanderie, le garage… Ne vous êtes-vous jamais dit à un moment donné :  » mince, je n’ai plus de place  » ?

Ma prise de conscience envers mon logement s’est faite pour la première fois je crois en visionnant le documentaire « MINIMALISM ».

Ça a été mon premier déclic. Je me suis dit qu’ils avaient raison, et qu’en effet je n’ai pas besoin de tous ces objets pour me sentir heureuse et épanouie. Je préfère mille fois acheter une pièce de qualité (qui à ce que ce soit plus cher, voir beaucoup plus cher) plutôt que d’en avoir 10, 20 de mauvaise qualité que je finirais par jeter beaucoup plus rapidement et qui ne correspondent finalement pas à mon éthique.

Vous ne serez pas plus heureux en consommant toujours plus.

 

2ème prise de conscience et avec Céline on est toutes les deux d’accord sur le fait que Marie Kondo nous a montré la voie du rangement et de l’harmonie au sein du foyer. C’est une deuxième piste que nous vous encourageons vivement d’explorer si vous souhaitez faire du tri et ranger de façon efficace.

Ranger, trier, prendre conscience, se sentir bien et garder ce que nous avons réellement besoin.

Quand un objet nous fait envie, posez-vous ces quelques questions qui vous aiderons dans votre décision finale :

Est-ce que j’en ai vraiment le besoin ?

Est-ce que je n’ai pas déjà quelque chose de similaire à la maison ?

Est-ce que je ne pourrai pas tout simplement l’empreinter à un proche ou le louer ? Si c’est pour une utilisation unique

Est-ce que je peux le trouver en deuxième main ? (et faire quelques économies au passage).

Et finalement, tentez de visualiser oú vous allez le ranger. Cette question sert à éviter de se retrouver envahi d’objets à la maison et de rester dans un esprit puriste (les fameuses pistes de Marie Kondo, mouvement minimaliste). Sans tomber dans un extrême, cela nous a simplement permis de nous rendre compte de tout ce que nous avions accumulés comme objets au cours des dernières années et dont finalement nous n’avions pas l’utilité.

Bon a savoir : l’industrie du textile pollue 4x plus que le transport maritime et le trafic aérien réuni (source : Capital, M6)

 

S’éloigner des sources de tentation

Il n’y a pas que dans la vie réelle que la tentation est grande. Je pense même que c’est pire du côté virtuel car nous sommes pratiquement TOUS connectés à nos Smartphones. Pour un oui, pour un non, on reçoit des publicités, des polluants visuels qui attirent notre attention et qui nous poussent à la consommation pour des choses dont on a clairement pas le besoin. On se fait avoir par des bannières publicitaires sur les sites que nous consultons. On télécharge des applications qui nous font consommer etc…

Comment s’en éloigner ?

  1. On supprime les applications concernées
  2. On se désinscrit des newsletters dont on a pas besoin
  3. Les publicités sur les médias électroniques vont toujours rester, en revanche on peut s’en éloigner en toute conscience.

Et pour ce qui est la boîte aux lettres : on se désabonne des catalogues de vente par correspondance et on colle un autocollant « pas de publicité, merci ».

 

Donner / vendre à la place de jeter

Suite à notre prises de conscience, nous avons effectué beaucoup de tri dans nos maisons respectives et avons rempli plusieurs sacs d’objets divers et variés. On ne les a pas jetés (pour ce qui était en bon état), nous avons fait le choix de donner nos affaires.

Vous pouvez aussi vendre vos objets, par exemple en postant une petite annonce en ligne. C’est chouette de récupérer des petits sous de ces objets, en revanche cela prend du temps et il faut parfois compter plusieurs semaines avant que le vente soit conclue (donc stockage des affaires).

Vous pouvez également choisir de donner vos objets. Parfois en déchetterie vous avez un espace  » objets à donner  » qui sont encore en bon état. Cela fera des heureux !

Il existe aussi des boutiques spécialisées de seconde main, ou des associations qui s’occuperont de redistribuer ces objets à des familles dans le besoin.

 

Cadeaux – quelles sont les alternatives éco-friendly ?

Toute l’année nous sommes confrontés aux cadeaux : anniversaire, Noël, remerciements, événements etc…

L’impression que nous avons : c’est de devoir exprimer notre amour à travers la valeur de notre cadeau, bien souvent de source matériel. Ce qui nous semble, avec un peu de recul bien ridicule.

Nous avons fait le choix de remplacer certain de nos cadeaux tout simplement par du temps. Nous offrons du temps aux personnes que nous aimons, explications…

On peut offrir un repas, une séance cinéma, une balade au bord du lac avec pause gourmande, un massage, un petit séjour etc…

On peut aussi offrir un peu de ses connaissances. Si vous êtes par exemple passionné de bricolage : offrez une après-midi bricolage à thème en imaginant ce qui pourrait faire plaisir à la personne concernée. Ce sont des belles façons de limiter les emballages et les achats futiles.

Le message ici n’est pas d’arrêter d’acheter tout vos cadeaux : c’est simplement de penser à varier et de limiter.

Si toutefois vous avez un cadeau à offrir et que vous souhaitez l’emballer, remplacez le papier cadeau par un morceau de tissus par exemple. Ou même emballez-le avec vieux papier journal, vous pouvez trouver plein d’idée super sympa et originales sur Pinterest entre autre…

Vos cadeaux aussi peuvent être intelligents, on peut s’orienter vers des articles « consommables » qui seront de toute façon utilisés par vos proches (un bon sel, un pot de miel de la région, un savon en vrac etc etc).

Offrir du temps, du savoir-faire, une expérience plutôt que du matériel.

Axiome image - vevey lac

 

Éteindre les appareils électroniques après utilisation

De manière globale, il s’agit simplement d’y penser après chaque utilisation ; on éteint ses objets connectés plutôt que de les mettre en veille. Ça convient également pour le smartphone pendant la nuit (on l’éteint, en même temps on coupe les ondes) et on profite pour dormir au calme.

Limiter le nombre de produits ménagers

Il y a des produits ménagers dont on peut se passer plutôt assez facilement. Comme par exemple le pschitt pour les vitres, qu’on peut remplacer par de l’eau et un chiffon microfibre par exemple. On peut s’orienter de manière générale vers des produits neutres, biodégradables et si possible naturels.

Ce qui est bon à savoir c’est qu’on peut trouver de bons produits multi usages et c’est ce qui nous permet d’éviter d’accumuler 20 produits différents dans la maison.

Du fait maison plutôt que de l’industriel

Il y a certain articles du quotidien qui sont facilement faisable soi-même pour autant qu’on en ait l’envie et un peu de temps à y accorder. C’est valable pour les quelques idées suivantes :

  • Le bouillon qui peut être réalisé à partir de « déchets » végétaux
  • Les yaourts
  • Les laits végétaux
  • Les pâtes
  • Les confitures
  • Les produits cosmétiques
  • Certain produits ménagers comme l’adoucissant textile

bouillon maison

En faisant quelques recherches rapides sur internet, vous trouverez plein d’idées qui vous permettront de vous lancer. Et si dans l’intervalle vous avez des suggestions à apporter, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire, nous serions ravie de peaufiner cette liste et d’échanger des bons plans !

 

Cette nouvelle enquête des petits gestes eco-friendly nous a encore une fois permis de beaucoup apprendre de nos propres habitudes et de conscientiser davantage nos choix. Céline et moi allons poursuivre cette initiative en vous proposant de nouveaux thèmes complémentaires très prochainement. D’ici là, n’hésitez pas à partager vos changements en photos, utilisez #nawailicare sur les réseaux, nous aurons du plaisir à vous suivre également <3

Love,

Céline et Magalie

 

Un grand merci à Vladimir Cochet – Axiome Image – pour les belles images !

écologie astuces

vulputate, ut efficitur. dolor. commodo amet, et, elit. neque. Praesent Aliquam facilisis