Aujourd’hui j’avais hâte de vous parler d’un test que j’ai réalisé tout récemment, qui était cependant sur ma to-do list depuis un moment !

Peut-être avez-vous déjà entendu parler des Bee’s Wrap ? Ces petits morceaux de tissus enduits de cire qui servent à remplacer les films alimentaires en plastique style cellophane ou encore les feuilles d’aluminium…

Ces Wraps servent à envelopper (wrapper) vos aliments tels que fruits coupés, légumes, pain, biscuits (pratique comme take-away !), fromage à pâte dure, oléagineux etc… Et vous pouvez même les utiliser tout simplement pour recouvrir un plat ou un bol destiné à aller au réfrigérateur pour être conservé, car ils s’adaptent et prennent la forme que vous leur donnez. Plutôt sympa l’idée non ?

Les Bee’s wrap ont beaucoup fait parler d’eux en offrant un avantage écologique non négligeable : ils sont réutilisables et super facile à préparer soi-même !

Imaginez le nombre de mètre de film alimentaire économisé grâce à cette petite astuce ! Sans parler de l’aluminium qui lui aussi est très populaire dans nos cuisines. Si vous ne les avez pas encore testé, c’est le moment d’essayer !

bee wrap

Confectionnez vous-même vos Wraps !

J’en ai aperçu plusieurs fois en magasins BIO et j’attendais le bon moment pour essayer de les faire maison. Et ce matin, je me suis décidée. Dans mon armoire à bricolage il me reste plein de petits tissus en coton (que j’utilisais lorsque j’étais styliste/couturière). Il fut un temps, je réalisais des petites peluches pour enfants et du coup, j’ai plein de tissus super mignons en stock dont je ne savais plus quoi faire. Après avoir créé un stock généreux de lingettes démaquillantes en tissu, place au Bee’s wrap !

Qu’est ce qui a fait que je me suis lancée ? Mon amie Gloria @viedecitrons m’en a parlé lors d’un brunch, elle avait de la cire d’abeille en stock et m’en a fait cadeau. Il ne fallait rien de plus pour me décider à enfin m’y mettre.

Pour ce DIY vous aurez besoin d’un joli tissu (BIO de préférence pour éviter que vos aliments soient en contact avec des résidus chimiques malgré la protection de la cire), des ciseaux (cranteur de préférence) et de la cire de bonne qualité. Et pas de panique, pas besoin de savoir coudre ni d’être un super bricoleur, ici pas de couture et rien de sorcier.

bee wrap bio

 

Wrap en cire d’abeille, cire de soja ou carnauba ?

J’ai choisi la cire d’abeille plutôt que les autres cires végétales pour ses propriétés antibactériennes, sa plus grande résistance (durée de vie, chaleur…) et sa texture qui est plus facilement malléable et qui tient mieux en place. Pour un usage quotidien cela me semble un bon compromis, pour autant qu’on soit OK à l’idée d’utiliser une matière de provenance animale.

Après avoir testé la cire de carnauba (issue des feuilles de palmier), je peux vous dire qu’en comparaison avec la cire d’abeille ça n’a rien à voir. La cire de carnauba « craquelle » une fois refroidie et manipulée. Ce qui la rend nettement moins malléable que la cire d’abeille et par conséquent, moins étanche. Je la déconseille pour la confection de wrap.

En ce qui concerne la cire de soja, je n’ai pas réussi à en trouver de la -made in Switzerland- et par conséquent je n’ai pas encore testé. De ce que l’on peut lire, elle semble fiable mais moins intéressante que la cire d’abeille d’un point de vue pratique et qualitatif. Elle reste cependant une alternative plus intéressante que la cire de carnauba, et surtout, c’est vegan contrairement à la cire d’abeille.

BON À SAVOIR : La cire d’abeille semble être la seule à avoir des propriétés antibactériennes. Un avantage non-négligeable en fonction de ce que vous souhaitez wrapper.

 

cire de carnauba

wrap écologique

Cire d’abeille : l’avis de l’apiculteur

Pour répondre au mieux à vos questions, j’ai interviewé Samuel, apiculteur vaudois passionné, qui nous livre quelques informations précieuse au sujet de la cire d’abeille.

Est-ce que le fait d’utiliser de la cire d’abeille nuit aux abeilles ?

Non, au contraire !
2 raisons importantes montrent que les abeilles doivent produire de la cire:
a) Pour des raisons d’hygiène, le renouvellement annuel d’une partie des cadres est nécessaire. Les agents pathogènes, les spores et les champignons trouvent dans les vieux cadres un terrain idéal de prolifération. C’est pourquoi il est recommandé de remplacer les vieux cadres par de nouveau, composé de cire nouvelle.
b) Le renouvellement des cires permet également de lutter contre l’essaimage (phénomène observé dans les ruches d’abeilles, quand la reine et une partie des abeilles (l’essaim) quitte la ruche pour former une nouvelle colonie). À certain moment, les nourrices manquent de jeunes larves à élever, accumulent de la graisse et si elles n’ont plus de cadres à bâtir, elles favorisent la fièvre d’essaimage. Pratiquement, on conseille de donner 3 nouveaux cadres de corps à faire bâtir en saison de récolte.

À quel moment peut-on « récolter » la cire ?

La cire d’abeille peut être extraite des cadres de la ruche (environ 100 à 200g de cire par cadre fondu), ou des opercules (des alvéoles de miel) lors de l’extraction du miel.
Les résidus de cire issus d’opercules ayant été produits par les abeilles dans l’année sont réputés produire une plus belle cire que celles, plus vielles, issue des cadres.

Comment est récoltée la cire d’abeille ?

La cire d’abeille (notamment celles des opercules) est récupérée par les apiculteurs par fusion à 64°, au moyen d’un certificateur (électrique ou solaire) ou d’un four solaire qui permet de séparer la cire de ses impuretés ainsi que des résidus de miel.
La cire est mélangée avec de l’eau puis chauffée (en remuant régulièrement) jusqu’à la fonte complète de la cire.
On laisse refroidir le mélange d’eau et de cire jusqu’à solidification de la cire.
Pour pouvoir être recyclée en cire gaufrée dans la ruche, seule la cire d’opercules fraîche peut être utilisée car elle est encore vierge de toute pollution.
Pour l’apiculture, elle est confiée à un « gaufreur » qui va la transformer en cire gaufrée (feuilles pré-imprimées d’alvéoles qu’on fixe sur les cadres mobiles qui formeront le corps de la ruche). Les alvéoles pré-initiées invitent les abeilles de la ruche à reconstruire leurs rayons à l’intérieur de ces cadres, ce qui facilite la gestion de la ruche par l’apiculteur.
Pour que les abeilles cirières sécrètent de la cire, la température ambiante dans la ruche doit être de 33° à 36°C. Les cirières consomment 8-10kg de miel pour pouvoir produire 1kg de cire, mais ce kilo de cire permettra ensuite de bâtir assez d’alvéoles pour contenir jusqu’à 27kg de miel.

Quelle quantité de cire contient une ruche ?

Pour une ruche de taille standard (DB) comprenant 12 cadres de corps et 2 éléments de hausse avec 11 demi-cadres chacun pour le temps de la récolte, le poids en cire devrait avoisiner les 2kg par ruche en pleine saison.
Photo Annie Spratt

Maintenant que vous êtes incollable en matière de cire, faites votre choix et aux fourneaux !

Et pssst ! Pensez à offrir un wrap réutilisable à vos amis ! Une idée cadeau homemade éco-logique qui sera de toute façon utile en plus d’être super original.

idée cadeau écolo

 

Print

Bee’s Wrap


  • Author: Nawaï Li
  • Temps de préparation: 10min
  • Temps de cuisson: 10min
  • Total Time: 20min
  • Quantité: 2 1x

Description

Un bee’s Wrap pour protéger vos aliments. Il remplace le film alimentaire plastique ou l’aluminium et conserve vos fruits coupés, légumes, pain, fromage à pâte dur, biscuits etc…


Scale

Ingredients

  • 2 carrés de tissu propre BIO (ex. 25x25cm)
  • 2 poignées de cire

Instructions

Préchauffez le four à 80 degrés.

  1. Découpez vos tissus à l’aide d’un ciseau cranteur pour éviter que le tissu ne s’effile.
  2. Repassez vos tissus, vaporisez-les d’un peu d’eau si certain plis sont coriaces.
  3. Préparez une plaque de cuisson munie d’un papier de cuisson, déposez vos tissus et saupoudrez-les de copeaux de cire uniformément.
  4. Enfournez environ 10 minutes. Sortez la plaque et attrapez immédiatement les deux coins supérieurs du tissu. Maintenez-le en l’air quelques secondes le temps que la cire se fige. Déposez le wrap sur une surface propre pour le laisser sécher complètement. Recommencez l’opération avec le second tissu (si besoin repassez-le au four quelques secondes).

Notes

La cire étant difficile à nettoyer, prenez garde à bien revêtir votre plaque au préalable. Utilisez une vieille râpe pour râper votre bloc de cire (la cire se nettoie mais pas très facilement et ne doit pas finir dans les écoulements du lavabo).

Pour éviter de retrouver des petites poussières sur vos tissus, veillez à ce qu’ils soient bien propre et enfournez-les -beau côté- contre le papier de cuisson (pour éviter que les éventuelles poussières du four ne retombent et se collent à la face visible du tissu).

Vous pouvez cirer des morceaux de tissus plus grand que la taille de votre plaque. Pour cela pliez le tissu et enfournez-le avec la cire. Une fois bien fondue recommencez l’opération en pliant le tissu différemment afin d’enduire le pli de cire manquante.

Vous pouvez enduire de cire vos tissus autant de fois que vous le souhaitez, surtout si certaines zones ne sont pas bien enduites après un premier passage au four.

Pour entretenir vos wraps, rincez-les à l’eau à peine tiède, sinon ils risquent de fondre.

  • Catégorie: maison

Keywords: diy, bricolage, 0 waste

eleifend leo. nunc elit. dolor. id, venenatis fringilla