Qui dit passionné de cuisine végétarienne « faite maison » dit aussi plus de déchets végétaux.

Et j’en fais quoi de mes épluchures de fruits et de légumes ? Et de ceux qui sont un peu ~flagadas~ ?

Pour moi, arriver au plus près d’un objectif zéro déchet (zero waste) signifie aussi réduire les déchets recyclables.

Comment recycler les déchets végétaux ?

bouillon végétal

En pleine discussion sur un autre projet avec la belle Gloria du blog « Ma vie de citron », on s’est vite rendues compte que les bouillons industriels étaient plein d’ingrédients « junk ». Pourquoi autant de sel ? De matière grasses ? De sucres ? Et je passe les arômes, extraits de… et autres « E » … qu’on a retrouvé en déchiffrant les étiquettes. Tous nos emballages présents dans nos placards contenaient des ingrédients suspects. Aucun était 100% clean.

Et puis tout à coup cette idée; pourquoi ne pas faire son propre bouillon de légumes ?

Une pierre deux coups: je diminue mes déchets et je n’achète plus de bouillon industrialisé.

Le principe est simple : je sèche à basse température (pour préserver les vitamines) mes petites pelures de légumes et
fruits BIO, je les broie au mixer, j’assaisonne selon mes désirs et je crée le meilleur bouillon maison!
Pourquoi j’insiste sur le BIO? Parce qu’autrement on se retrouve avec un cocktail de pesticides sans intérêt aucun et plutôt mauvais pour la santé !

DIY: comment faire son propre bouillon de légume ?

1. On rince ses fruits et légumes. On récupère les épluchures des pommes, poires, carottes, courgettes, poireaux etc… Mais aussi les gousses d’ail flagada, les feuilles de kale, de salade, d’onion, de choux…Tout ce qui peut être pelé/récupéré et qui selon vous apporterait bon goût à votre bouillon.

bouillon maison

2.  Étalez vos déchets végétaux sur une plaque munie de four et faîtes-les sécher à 40-50°C en prenant soin de laisser votre four entre-ouvert afin de laisser l’humidité sortir (sinon ils auront de la peine à sécher). Le processus peut prendre plusieurs heures. Si vous avez un déshydrateur à la maison, le processus est encore plus « simple ».

bouillon maison

3. Une fois vos déchets bien secs, passez-les au mixeur afin de les réduire en poudre. Conservez votre bouillon dans un bocal en verre et voilà, c’est prêt.

Vous l’avez compris, c’est super simple de faire son propre bouillon végétal. A vous d’être créatif et d’ajoutez selon l’envie quelques épices ou du poivre pour assaisonner d’avantage votre bouillon. En récupérant tous mes déchets j’arrive à me séparer totalement des bouillon acheté en grande surface. Ce qui pour moi représente un vrai pas en avant pour un avenir avec moins déchets et moins de produits industriels.

Si vous aussi vous avez réalisez votre bouillon, partagez vos photos sur les réseaux sociaux avec @nawaili et #nawaili , je me réjouis de voir vos recettes !

bouillon

 

Mon incroyable amie Gloria vous parle plus en détail de l’importance du compostage dans son article 3 façons de réutiliser ses déchets végétaux et elle vous dévoile même une autre méthode de bouillon maison version flemme. Je vous invite à découvrir son blog ViedeCitrons qui parle d’écologie, d’éducation et d’économie.

Un grand merci pour ta disponibilité et ta jolie écriture !

mattis risus. libero. pulvinar libero Nullam