L’hiver approche et vous êtes plutôt du genre à aimer la célèbre fondue au fromage, mais problème, vous faites partie de ceux (comme moi) qui avez du mal à digérer le plat ?

Et vous n’y trouvez pas non plus votre compte du côté fondue chinoise puisque là encore, vous faites partie de celles et ceux qui ont fait le choix de ne pas manger de viande ni de poissons ?

Mais de vous à moi, ces plats emblématiques font peut-être parti de la « tradition » chez vous, et il ne faut pas leur enlever une chose… Ce sont des plats conviviaux et l’idée de s’en priver me fend le coeur.

Partager un repas unique tous ensemble à table, voilà qui reflète l’esprit des fêtes. Et que vous soyez végétariens, vegan ou encore intolérants au lactose : personne ne va se priver de ce moment si chaleureux car j’ai la recette qu’il vous faut pour allier convivialité et plaisir nutritif ! Et cerise sur le gâteau : elle convient également aux intolérants au gluten puisqu’ici on a remplacé le pain par… Des légumes de saison préparés avec soin !

Ma fondue végétalienne est d’une simplicité renversante. Elle est comparable par sa texture à la fondue classique ; elle est crémeuse et savoureuse.

Alors à vos fourchettes, ressortez votre réchaud et allumez votre box à musique, que la fête commence !

fondue vegan

Ingrédients

  • Courge : j’ai opté pour une courge de type butternut, dont la chair est peu gorgée d’eau. à la cuisson elle reste bien dense et ne rend pas trop d’eau lorsqu’on la mixe. C’est très important pour obtenir un résultat crémeux.
  • Patate douce : elle apporte un soutien à la texture de la fondue et apporte aussi une saveur qui s’accorde bien avec la butternut.
  • Noix de cajou : une fois mixées, les noix de cajou apportent le côté crémeux recherché pour ce type de plat. Elles apportent également une saveur qui coupe un peu la douceur de la courge et de la patate douce.
  • Vin blanc : pour celles et ceux qui aiment le petit goût de vin dans la fondue, vous pouvez en ajouter mais cela n’est pas une obligation.
  • Accompagnements : choisissez les légumes de saison de votre choix, des champignons frais, pourquoi pas du tofu si vous aimez.

Marche à suivre

  1. Il ne s’agit pas de faire fondre les légumes comme le fromage, vous vous en doutez. Dans un premier temps, il faut cuire la butternut et la patate douce à la vapeur. Pourquoi à la vapeur ? Dans l’idée de rendre le plat nutritif, je privilégie toujours une cuisson vapeur afin de préserver un maximum de nutriments. Une fois cuit (ça va vite à la vapeur, comptez entre 10 et 15min), mixez vos légumes avec les noix de cajou, l’ail et le sel dans un mixeur, vous obtenez une crème super onctueuse, c’est la texture que l’on recherche. Si votre robot peine à mixer le mélange, allez-y en plusieurs fois en mélangeant entre chaque impulsion. Si c’est toujours trop dense, ajoutez une goutte d’eau, ou de vin blanc. Mais pas trop, au risque de passer à côté de la texture souhaitée. Il ne vous reste plus qu’à verser le mélange dans un caquelon à fondue.
  2. En même temps, préparez vos légumes d’accompagnement, en les faisant cuire « al dente », à la vapeur également. En fin de cuisson, j’ajoute un filet d’huile d’olive ou de colza (BIO, première pression à froid) pour ajouter des bons lipides au plat et le rendre complet.
  3. Il ne vous reste plus qu’à préparer votre table festive, servir les légumes dans une belle assiette et passer à table !

 

Cette recette est naturellement super nutritive, avec ses légumes cuits à la vapeur. Tout comme une fondue traditionnelle, vous pouvez également l’accompagner de pickles, de tranches de seitan ou autre source de protéine végétale.

fondue sans fromage

Vous avez réalisé une de mes recettes ? Partagez-là sur les réseaux en taguant @nawaili sur IG ou @Nawaï Li sur Facebook ou mettez-là de côté sur Pinterest @Nawaï Li !

Psst… Votre avis m’intéresse ! N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous.

Print
fondue sans fromage

Fondue végétale sans fromage (vegan)


  • Author: Nawaï Li
  • Temps de préparation: 30min
  • Temps de cuisson: 15min
  • Total Time: 45min
  • Quantité: 6 personnes 1x

Description

Une fondue crémeuse sans fromage, sans lactose, sans gluten.


Scale

Ingredients

Pour la fondue :

  • 1kg de courge butternut coupée en cubes
  • 150g de patate douce coupée en cubes
  • 50g de noix de cajou
  • 1 gousse d’ail
  • fleur de sel
  • 1 dl de vin blanc (optionnel)

Pour l’accompagnement :

  • 1 brocolis
  • 1 chou-fleur
  • 1 panais
  • 1 barquette de champignons de Paris
  • Sel, poivre, huile d’olive

Instructions

  1. Faîtes cuire à la vapeur la courge butternut et les cubes de patates douce (env. 15min). Une fois cuits, transférez-les dans le bol du mixeur et mixez avc les noix de cajoux, l’ail, un peu de sel et le vin blanc (optionnel). Si vous ne mettez pas de vin blanc, ajoutez une goutte d’eau pour aider à mixer. (Attention à ne pas rendre le mélange trop liquide sinon vous allez passer à côté de la texture souhaitée). Vous obtenez une crème onctueuse.
  2. Transférez la fondue dans un caquelon approprié et maintenez la température sur feu tout doux.
  3. Lavez, coupez, assaisonnez de sel/poivre le brocolis, le chou fleur et le panais. Faites cuire à la vapeur pour qu’ils soient « al dente ». Ajoutez en fin de cuisson les champignons. Versez un filet d’huile d’olive sur vos légumes et réservez-les dans un ou deux plats de présentation.
  4. Servez la fondue à table et régalez-vous !

Notes

Préparez autant de légumes que souhaitez, variez en fonction de la disponibilité.

(Pour les adeptes de bon fromages, vous pouvez ajoutez un morceau de Gruyère d’Alpage par exemple, celui-ci ne contient pas de lactose et apporte une petite note de saveur supplémentaire à la recette.)

  • Catégorie: plat
  • Cuisine: europe

Keywords: fondue

Pourquoi a-t’on de la peine à digérer la fondue au fromage ?

A propos du lactose…

Le lactose est le sucre présent dans le lait des mammifères, le lait maternel humain est celui qui en contient le plus. Le lactose est digéré par une enzyme appelée la lactase, au niveau de l’épithélium intestinal. L’activité enzymatique de la lactase est maximale chez le nourrisson et diminue pour pratiquement disparaître à l’âge adulte.

En cas de déficit de la lactase (ce qui est un phénomène normal puisque sa production diminue à partir du moment où le nourrisson n’a plus besoin du lait maternel), le lactose non digéré fermente dans les intestins, raison pour laquelle vous vous sentez aussi mal après avoir consommé certains produits laitiers. Les symptômes sont de manière générale : ballonnements, flatulences, douleurs (crampes) abdominales, et diarrhées.

Cependant, vous aurez peut-être remarqué que certains produits laitiers ne posent aucun problème, tandis que d’autres ont tendances à vos donner des ballonnements désagréables…

Ce qu’il faut savoir c’est que ce fameux lactose disparaît dans les produits laitiers fermentés ou affinés, car l’activité bactérienne se nourrit du sucre, donc du lactose. Si on prend le temps de faire ses yaourts maison par exemple, le lactose disparaît totalement car le lactose aura servi de nourriture à ses précieuses bactéries. Mais attention, ce n’est pas forcément le cas pour les yaourts industriels puisque là, on se retrouve face à un autre problème : les industriels n’accordent pas suffisamment de temps de fermentation et le processus est raccourci, raison pour laquelle il peut rester un peu de lactose dans les yaourts du commerce.

Les fromages vieillis sont pauvres en lactose, voir n’en contiennent plus du tout. C’est le cas d’un vrai Parmigiano Reggiano, du Gruyère Suisse, pour autant qu’ils soient fait dans les règles de l’art. Le beurre fondu ne contient plus de lactose également. Oui je sais, cette info, on vous garde bien de vous la transmettre quand on vous vend des beurre et margarine sans lactose, plus chère que le beurre classique. Il y a tout un marketing derrière tout ça. La plupart des gens confondent d’ailleurs intolérance au lactose et intolérance à la caséine… Ce sont deux choses bien différentes.

Si vous ne digérez aucun de ces produits laitiers, alors que vous êtes certain de la provenance et du processus de fabrication, c’est que vous êtes peut-être intolérants à la caséine, la protéine du lait. Les symptômes de l’intolérance à la caséine sont très impressionnants et on ne peut difficilement passer à côté : eczéma, asthme, réaction allergique.

 

Aenean elit. sit commodo Donec ut commodo et, Donec