C’est ici qu’on se retrouve pour parler de cette populaire sauce tomate tant appréciée dans les foyers.

Le ketchup moderne n’a pas grand chose à voir avec celui crée à l’origine. On dit qu’il aurait été inventé en Orient, c’était une sauce piquante que l’on nommait ké-tsiap. C’était un mélange de saumure utilisée en assaisonnement, de type nuocmâm. De là, des marins l’auraient faite voyagé. Les anglais ou les américains qui appréciaient peu le goût fort de la recette, y auraient ajouté des champignons et des échalotes. Dès 1800, on y ajoute de la tomate puis en 1876 du sucre, c’est le début du Ketchup de Henry John Heinz.

On connait tous le ketchup et il n’est pas difficile de l’associer à une sauce « peu recommandable » lorsqu’on s’intéresse à la nutrition et aux bienfaits nutritifs. C’est exactement pour cette raison là que j’ai souhaité m’attaquer à cette recette avec mon amie Sophie de Nutribote. Ensemble, on souhaitait partager avec vous une technique ancienne de préparation de ketchup lacto-fermenté, riche en probiotique, pauvre en sucre ajouté (puisque les seuls sucres présents sont ceux pour permettre la fermentation).

Le résultat est bluffant, et bien meilleur que celui que l’on trouve en grandes surfaces. L’avantage de cette recette c’est qu’on peut la préparer toute l’année. Lorsque ce n’est pas la saison des tomates fraîches, on peut sans problème la réaliser à partir de conserve de tomates pelées de qualité.

recette ketchup facile

Vous découvrez la lacto-fermentation à l’instant ? Avant de vous lancer, nous vous recommandons de lire notre introduction à la lacto-fermentation pour bien apprivoiser la sujet et vous lancer plus facilement dans la préparation du ketchup maison.

Matériel et ingrédients nécessaires à la préparation de la sauce ketchup :

  • du Ginger Bug comme ferment de base
  • des tomates fraîches ou des conserves hors saison
  • 1 mixeur
  • 1 étamine (gaz de coton pour filtrer la sauce)
  • ail, cannelle, vinaigre, miel (ou sirop d’érable pour une version vegan), sel, clou de girofle…

ketchup maison

Pour faire un bon ketchup lacto-fermenté il faut un ingrédient secret : un peu de patience.

On ne fait pas du ketchup nutritif en deux minutes. Premièrement, il vous faudra un bon Ginger Bug prêt à venir ensemencer notre sauce Ketchup (vous pouvez également starter votre ketchup avec du jus de choucroute ou du petit lait). Puis, il faudra préparer la sauce tomate et la laisser égoutter 4 heures dans une étamine au dessus d’une assiette. Cette étape permet de retirer l’excédent de liquide et rendra la sauce onctueuse plutôt que trop fluide. On obtient après cette étape une purée de tomate plus dense, c’est à partir de là qu’on ajoutera nos épices pour donner du goût à la sauce.

ketchup sans sucre

Les avantages d’une sauce ketchup lacto-fermentée par rapport à un ketchup que l’on trouve en grande surface

  • La digestion est facilitée

Les bactéries issues de la fermentation (les fameux “probiotiques”) pré digèrent la matière organique. L’assimilation des sucres naturels est facilitée et demande moins d’énergie au corps pour la digestion. De plus, la production d’acide chlorhydrique est stimulée ce qui va faciliter la digestion des protéines tout en protégeant l’intégrité de la muqueuse intestinale.

  • Source de vitamine C

Un ketchup lacto-fermenté contient davantage de vitamine C que des tomates fraîches. La vitamine C est essentielle au système immunitaire, à la santé visuelle, à une bonne dentition et aide à avoir une bonne gestion du stress.

  • Source de virtamines K, PP et B

Les lactobacilles présents dans le ketchup fermenté, vous coloniser l’intestin et créer ces vitamines. La vitamine K est un puissant allié contre l’ostéoporose. La vitamine PP ou B3 aide à lutter contre la pellagre. Les vitamines du groupe B sont de précieuses alliées du système nerveux. Elle protègent contre le stress et les maladies cardio-vasculaires.

  • Riche en minéraux

La biodisponibilité des minéraux naturellement présente dans les ingrédients de base est augmentée grâce à la lacto-fermentation. Ces derniers contribuent à un bon équilibre acido-basique.

  • Propriétés antiseptiques

Les bactéries bénéfiques d’une sauce fermentée entrent en guerre avec les bactéries nocives telles que la Salmonelle, l’Escherichia coli etc. Ces pathogènes ne survivent pas face à l’acide lactique. La consommation de ketchup fermenté de manière régulière protège contre ces mauvaises bactéries.

  • Détoxification de la nourriture

Les probiotiques naturellement présents dans le ketchup fermenté, sont d’excellents chélateurs. C’est-à-dire qu’ils ont la capacité d’éliminer les toxines, pesticides et les métaux lourds. Ils neutralisent aussi l’acide phytique présent dans les céréales. 

  • Participent au bon fonctionnement du système digestif

Une sauce lacto-fermentée va contribuer à la régularisation du transit et à la désinfection de l’intestin. Associés à une bonne hygiène de vie et une alimentation saine, on peut dire adieu aux ballonnements, à la constipation ou aux diarrhées.

Enfin, le ketchup lactofermenté est pauvre en sucre (ne contient pas de sucre raffiné), a une saveur profonde et délicieuse qui nous ramène au vrai goût des aliments et il se conserve presque indéfiniment.

recette ketchup

Vous avez réalisé cette recette ? Partagez-là sur les réseaux en taguant @nawaili  et Nutribote sur IG  !

Psst… Votre avis nous intéresse ! N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous.

Print
clock clock icon cutlery cutlery icon flag flag icon folder folder icon instagram instagram icon pinterest pinterest icon print print icon squares squares icon
recette ketchup

Ketchup lacto-fermenté


  • Author: Nawaï Li
  • Temps de préparation: 30min
  • Temps de cuisson: 5min
  • Total Time: 35min
  • Quantité: 2-3 petits pots 1x

Description

Une sauce ketchup healthy lacto-fermentée au Ginger Bug


Scale

Ingredients

  • 3 boîtes de tomates pelées BIO (1.2kg)
  • 1 gousse d’ail
  • 1 clou de girofle (ou 1 pointe de couteau si c’est en poudre)
  • 1 pincée de cannelle en poudre
  • 1 pincée de noix de muscade en poudre
  • 1 c.à.s de sel
  • 1 c.à.s de vinaigre de pomme/cidre
  • 1 c.à.s de moutarde
  • 2 c.à.s de miel liquide
  • 2 c.à.s de ginger bug

Instructions

  1. Dans une grande casserole (ou au thermomix), déposez les tomates, la gousse d’ail, le clou de girofle, la cannelle, la noix de muscade et le sel. Portez à ébullition pendant 5 minutes.
  2. Mixez la sauce (au thermomix ou blender ou mixeur plongeant).
  3. Préparez une étamine propre (gaz de coton BIO) ou un linge fin de cuisine propre. Déposez-le sur une passoire et versez votre sauce dans l’étamine. Refermez délicatement l’étamine en serrant les extrémités pour exercer une légère pression au contact de la sauce. Laissez égouttez la sauce dans la passoire pendant 3 à 4 heures. Vous obtenez une purée de tomate, dense et non liquide.
  4. Dans un bol en verre ou en plastique, déposez la purée obtenue et ajoutez le vinaigre, la moutarde, le miel et le ginger bug. A partir de cette étape, mélangez à l’aide d’une spatule en bois ou en plastique (les bactéries amies du ginger bug n’aiment pas le contact avec le métal). Ne jetez pas le jus qui a dégorgé de la sauce, conservez-le dans un bocal au frigo pour réaliser d’autres sauces.
  5. Versez le ketchup dans 2 ou 3 bocaux propres (pas besoin d’être stérilisés) et laisser fermenter 6 jours à température ambiante sans ouvrir les bocaux.
  6. Au bout de 6 jours, votre ketchup est prêt à être consommer. Vous pouvez le conserver dorénavant au frigo pour une durée indéterminée.

Notes

Le ketchup au ginger bug est très surprenant. Il est légèrement piquant car on sent que le ginger bug aimerait faire pétiller la sauce mais comme elle est dense, les petites bulles sont coincées dans la masse. On obtient une texture vraiment très intéressante et originale.

Cette recette est très équilibrée en goût. Si vous préférez une sauce plus corsée, je vous conseille de doubler la quantité d’épice, de moutarde, d’ail et de vinaigre.

  • Catégorie: sauce
  • Cuisine: europe

Keywords: sauce ketchup, ketchup lacto-fermenté

 

 

efficitur. ut Lorem nunc libero. vel, massa risus. Phasellus accumsan ipsum